le cap de la rentrée en maternelle
Famille & Parentalité

Le cap de la rentrée à l’école

Hello ! J’espère que vous êtes en pleine forme 🙂

Aujourd’hui, j’aimerais vous partager le gros événement familial de ce début de mois : La rentrée d’Alys à l’école 😀 ainsi que quelques petites astuces pour une rentrée à l’école réussie.

Comment s’est passé la première semaine d’Alys à l’école ?

Lundi 03 février 2020

1er jour d’école. Alys est fière de mettre son cartable sur son dos. En entrant dans la classe, elle veut venir à bras. C’est normal, nouveau lieu, nouvelles têtes, nouveaux copains/copines. Je la conduis prés des poupées. La curiosité et l’appel du jeu font leur travail. Elle veut descendre de mes bras pour aller explorer ce nouvel univers. Je lui fais un bisou et je m’éloigne pour parler avec son institutrice. Je laisse mon numéro de téléphone à l’instit pour qu’elle me donne des nouvelles et nous partons soulagés et fiers de notre fille. (bon 10 min après je pleure de .. soulagement, de tristesse parce que le temps passe si vite, de joie, .. Ben oui, mon petit cœur de maman a aussi son mot à dire :-D)

Vers 10h30, je reçois un message : Un petit SMS pour dire que tout va bien, Alys s’est bien adaptée, elle joue bien avec les autres. JOIE ET RE-JOIE !

Quand nous allons la chercher, elle bondit de joie en nous voyant et nous dit ” je me suis bien amusée”. L’institutrice nous dit que la journée s’est bien passée. Elle a joué avec ses camarades, a bien mangé ses crêpes (pas les tartines que je lui avais préparées mais on peut pas tout avoir hein xD) et a bien dormi.

Mardi 04 février 2020

2ème jour d’école. Alys est réveillée. Je vais dans sa chambre et je la retrouve au taquet debout dans son lit. Ses premières paroles ont été “Moi je vais à l’école” ” Bonjour ma chérie, oui tu vas à l’école aujourd’hui”.

Nous arrivons dans la classe. Elle veut venir dans mes bras. Cette fois-ci, elle a du mal à me lâcher. Elle veut des câlins. Je la rassure. Son institutrice la rassure. Elle décide quand même d’aller dans ses bras. Et avec un grand sourire, elle me fait signe ” A tantôt maman !”.

15h30 – Je vais la chercher. Elle est contente de me voir et me dit que ça s’est bien passé 🙂 . Mais, on m’apprend qu’elle a eu des petits coups de blues et qu’elle nous a réclamé. Tout de suite, je me dis que c’est normal, c’est le début.

Mercredi 05 février 2020

3ème jour d’école – Mademoiselle Alys se lève du mauvais pied. C’est son papa qui va la chercher dans son lit (moi-même ayant la bouche pleine de dentifrice). Mlle a décidé que non, ce serait maman donc elle hurle. Elle veut maman. Je finis de laver mes dents comme je peux et je vais la chercher dans son lit. Donc début de journée un peu dur dur.

En arrivant à l’école, on enlève le manteau, on place le cartable en dessous comme d’habitude. Et comme d’habitude, elle veut venir à bras. En arrivant devant l’institutrice, Alys me grimpe dessus comme si elle savait grimper plus haut. Là, je sais qu’elle va pleurer. L’institutrice me la prend des bras car, oui, les adieux à rallonge, c’est pas ça qui aide. Et inévitablement, elle pleure. Je m’éclipse, j’ai confiance en elle et en l’institutrice. Je sais qu’elle va surmonter ça et passer une belle matinée.

De ce fait, à 12h, je vais la chercher avec sa mamie. Tout s’est bien passé. 🙂

Jeudi 06 février 2020

4ème jour d’école – Début de journée meilleur que le précédent. Juste un peu de mal à se lever (l’école ça fatigue). En arrivant à l’école, idem que mardi. Gros câlins, Madame lui dit qu’elle va faire de la peinture aujourd’hui. Çà lui parle. Elle va dans ses bras et me dit ” A tantôt maman”. Je m’en vais le cœur léger 🙂

Bilan : Journée au top, elle s’est bien amusée.

Vendredi 07 février

5ème jour d’école & fin de la semaine – Nous entrons dans la classe, Alys dans mes bras car comme chaque matin elle a besoin d’être rassurée. Mais cette fois-ci elle va directement dans les bras de la puéricultrice. elle est contente d’être là et j’en suis la plus heureuse.

A la fin de la journée, nous l’avons laissée un peu à la garderie. Car oui, à partir de la semaine prochaine, je reprends le boulot. Donc, plus possible d’aller la chercher à 15h15. La journée s’est bien passée, la semaine s’est bien passée, tout s’est bien passé. Mon cœur de maman est comblé 😀

Demi-journée ou journée complète ?

C’était mon petit dilemme. Avec Damien, nous avions décidé au préalable de la laisser une journée complète car elle était habituée avec la crèche. Cependant, plus le jour J arrivait et plus je m’inquiétais. Nous avons donc décidé de voir au moment même. J’ai pris congé toute la semaine au cas où nous déciderions de la laisser qu’une demi-journée.

Quand nous avons reçu le sms de l’institutrice, nous nous sommes dit : c’est bon on la laisse. Elle s’amuse bien 🙂

A vous de juger vos émotions et celle de votre enfant. Moi, j’ai préféré jouer la sécurité, prendre congé et juger au moment même. D’autres préféreront instaurer une période d’adaptation avec des demi-journées et d’autres opteront pour des journées complètes directement (certains parents n’ont d’ailleurs pas le choix)

Qu’est-ce qui l’a aidée ?

La crèche

La directrice de l’école a directement senti qu’Alys avait été à la crèche. En général, les instits voient la différence entre les enfants qui ont été et ceux qui n’ont pas été. Alys côtoyait d’autres enfants et les voyait partir à l’école.

Bien sûr, un enfant n’est pas l’autre. Des enfants qui n’ont jamais été en crèche peuvent dés le 1er jour s’adapter à l’école et inversement.

Sa personnalité

Alys est curieuse et très sociable. Elle aime apprendre de nouvelles choses et elle comprend vite. Elle sait aussi ce qu’elle veut et ose assez souvent. Elle parle déjà très bien et sait se faire comprendre. Tous ces traits de personnalité l’aident, selon moi, à s’adapter.

Parler de l’école

Damien et moi avons commencé à parler de l’école quelques mois auparavant. Elle en avait déjà une vague idée car elle a déjà été conduire mon petit frère de 12 ans avec ma maman.

Nous lui avons acheté un livre illustré qui montre les différents endroits de l’école et ce qu’on y fait : la classe, la salle de gym, la cour de récré, les activités, la sieste, …

A partir du dernier mois avant la rentrée, je lui ai décris tout ce qu’elle allait y faire : Tu vas dessiner, tu vas apprendre à écrire ALYS, MAMAN et PAPA, tu vas apprendre à compter, tu vas faire de la peinture, … Elle adorait ça. Encore maintenant, elle me demande ” Je vais faire quoi à l’école ?”.

Je lui ai aussi expliqué ce qui allait être différent comme le fait de devoir rester assise sur une chaise et d’écouter madame.

Lui montrer l’école

Nous lui avons montré plusieurs fois l’école de l’extérieur. Nous avons été voir la fête scolaire en juin et nous avons même été conviés à la Saint-Nicolas. Elle a pu rencontrer son institutrice et voir de ses propres yeux sa future classe.

Lui montrer ses affaires d’école

Son cartable, sa boite à tartine, sa gourde, … Je lui ai tout montré avant. Comme vous le savez, nous essayons de réduire nos déchets. Donc elle n’a pas de bouteille d’eau en plastique ni de barquette de jus. Je lui ai donc montré comment on ouvrait la gourde et comment on la refermait. Et elle s’est entraînée à le faire.

En résumé, mes conseils pour une rentrée à l’école réussie

Comme dit plus haut, un enfant n’est pas l’autre. Ces petites astuces nous ont aidé, Alys et nous à passer le cap et pourrons, je l’espère, vous aider aussi :

  • Lui parler de l’école plusieurs mois avant, lui parler de ce qu’il/elle va y faire, les différences avec la crèche ou l’accueillante ou la maison
  • Lui montrer l’école de l’extérieur et si c’est possible, lui montrer les couloirs, sa classe. Lui faire rencontrer son instit.
  • Acheter et/ou emprunter des livres traitant de l’école
  • Ne pas hésiter à lui montrer ses affaires : cartable, boîte à tartines, gourdes, …
  • Lui expliquer le déroulement de la journée : Tu va déjeuner, maman va t’accompagner à l’école, papa viendra te chercher. Après tu iras à la piscine …
  • Si vous êtes anxieux(se), ne pas lui montrer. Sourire, rassurer et pleurer aprés xD
  • Et le plus important : Féliciter, complimenter. Lui dire ” Je suis fier de toi”, “Je suis contente de te voir”, “Je suis contente que tu t’amuses bien à l’école”, …

Voilà voilà ! J’espère que l’expérience d’Alys et la nôtre pourront vous aider.

Pour ceux qui ont déjà passer ce cap, comment cela s’est-il passé ? Qu’avez-vous fait pour préparer votre enfant ?

Un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *